Pourquoi faire un compte ?

Certains champs des formulaires sont pré-remplis et vous pourrez modifier vos événements et vos initiatives.

foodculture days- 3ème édition

Cet événement est terminé


Édition 2020/2021, Chapitre 2: 27-30.05.2021

Suite au singulier Chapitre 1 :  »On ne gardera que les miettes… », qui s’est déroulé en ligne du 26 au 29 novembre 2020, et proposait de questionner l’alimentation à travers trente-six projets sonores présentés sur radio 40 ; foodculture days présente le Chapitre 2 :  »Depuis la cendre des forêts ».

Ce deuxième volet de la biennale souhaite démocratiser les pratiques et soutenir les projets qui reflètent la réalité de notre époque. Artistes, scientifiques, activistes, penseur.se.s, cuisinier.è.s, citoyen.ne.s et producteur.ice.s de culture sont invité.e.s à présenter leurs œuvres du 27 au 30 mai 2021, dans une version hybride : une partie des projets sera activée à Vevey (Suisse), base des foodculture days, et une partie de la biennale se déroulera également en ligne, à la fois via une plateforme digitale et un programme public participatif, qui invite la communauté à s’engager dans 15 dialogues ouverts.

Le Chapitre 2 reflète la transformation en cours des artistes, collectifs et professionnel.le.s suisses et internationaux avec lesquel.le.s foodculture days travaille depuis 2019. Leurs propositions reflètent l’urgence des préoccupations écologiques et sociales de plus en plus exprimées dans le monde entier.

S’éloignant d’une vision eurocentrique, et laissant place à une (bio)diversité de voix, d’expériences et de perspectives, les temporalités s’entremêlent : les gestes du passé, dont les répercussions vibrent encore, nourrissent un présent qui interroge les futurs potentiels. Les matériaux s’emparent de la ville : l’architecture devient comestible, l’eau des fontaines se transforme en rivière urbaine, et le supermarché en théâtre de nos terres. Ils sont transformés en sujets d’enquêtes et en explorations sensibles pour imaginer des futurs vivables pour le plus grand nombre, et non pour quelques-uns.

Le Chapitre 2 prend également la forme d’une version imprimée à l’invitation du journal de rue berlinois The Arts of Working Class. Pour le numéro de mai/juin, intitulé  »Food Eats the Soul », foodculture days a produit le supplément de 16 pages, revisitant les archives de nos éditions précédentes, extrapolant du nouveau à partir de l’ancien et invitant les penseur.se.s qui gravitent autour des sujets à ajouter leurs voix.

Nous sommes impatient.e.s de vous accueillir dans l’un des territoires temporaires de la biennale, et de rassembler nos imaginaires pour enquêter et percevoir l’urgence des temps présents.

< vers l'agenda complet

Organisme porteur

foodculture days


Avec et pour tous et toutes, foodculture days se veut un catalyseur de discussions et de revendications artistiques, politiques, sociales et écologiques. À travers les arts, la table et la pratique de l’hospitalité radicale.

Créée en 2017, le projet propose un programme d’événements et une biennale cherchant à (re)découvrir les multiples fonctions de l’alimentation au quotidien, ainsi que l’impact tangible ou imperceptible de nos choix individuels et collectifs sur l’environnement global. Dans des perspectives transdisciplinaires, la nourriture est considérée comme un médium nutritif, idéologique, conceptuel ou métaphorique, abordé à travers les spécificités de chaque artiste, chercheur.se, activiste, intellectuel.le et chef.fe invité.e.

Basé à Vevey (Suisse) et avec un rayonnement international, foodculture days crée des ponts autour de questions communes, à l’heure où les problèmes écologiques touchent un nombre toujours plus grand d’organismes vivants et où la conscience collective s’élève pour tenter d’appréhender ces questions.

foodculture days accueille un public transgénérationnel et entend couvrir des sujets d’actualité tels que la nature, le sol, les semences et l’accès aux ressources, l’identité culturelle et la notion de terroir, les récits issus de la migration et de la colonisation, la mémoire collective, les traditions et la production de connaissances ou les futurs probables, parmi d’autres manifestations sociales, géopolitiques et écologiques de l’alimentation dans notre société.


Site internet
Margaux Schwab

En lien avec les objectifs du développement durable

  • Objectif 11: Villes et communautés durables
  • Objectif 12: Consommation et production responsables
  • Objectif 1: Pas de pauvreté
  • Objectif 2: Faim « zéro »
  • Objectif 3: Bonne santé et bien-être
  • Objectif 8: Travail décent et croissance économique
  • Objectif 15: Vie terrestre

Vevey

Boulevard De Charmontey 30

1800 Vevey